La CNV dans le couple (Communication non violente)

Aurélie Dubois

La CNV dans le couple est plus qu’une méthode de communication. C’est un art qui, lorsqu’il est maîtrisé, favorise l’ouverture du coeur avec les personnes que l’on aime.

Une relation de couple, lorsqu’elle est fondée sur l’authenticité et une communication bienveillante, à toutes les chances d’être harmonieuse et durable.

La Communication Non Violente (CNV) est une technique qui vise à rétablir un lien relationnel basé sur l’écoute, la compréhension et le respect mutuel. La CNV dans le couple permet de sortir des disputes et d’instaurer un échange authentique entre les deux partenaires. Cette manière de communiquer favorise une connexion de qualité pour une vie de couple plus harmonieuse avec son conjoint.

Pour donner du sens à la relation qui unit deux êtres qui s’aiment, la CNV est certainement l’un des outils les plus puissants qui soient.

Sommaire pour utiliser la cnv dans le couple :

La CNV dans le couple : qu’est-ce que c’est exactement ?

La CNV (Communication Non Violente) est une technique/méthode développée par le psychologue américain Marshall Rosenberg. C’est surtout, pour ma part, un art de vivre et d’être au quotidien pour préserver le lien avec les personnes qui nous entourent. En France, elle a été largement démocratisée par des auteurs comme Thomas d’Ansembourg qui s’est inspiré du modèle de Rosenberg.

Références de livres sur la CNV :

  • Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) – Marshall Rosenberg.
  • Cessez d’être gentil, soyez vrai – Thomas d’Ansembourg.
  • Être heureux ce n’est pas nécessairement confortable – Thomas d’Ansembourg.

Dans un couple, la CNV intervient pour renforcer les liens et améliorer la qualité de la relation. À la base de cette dernière, on trouve la communication, c’est-à-dire la faculté de chacun des partenaires à s’exprimer et à entendre l’autre dans ses émotions et ses besoins.

La CNV a pour objectif de renforcer la confiance et la compréhension mutuelle et de s’écarter du cercle vicieux des reproches, critiques, jugements….

Connus sous l’acronyme OSBD, les éléments qui composent le processus de la communication non violente sont au nombre de quatre :

  • O pour « Observer »
  • S pour « Sentiments »
  • B pour « Besoins »
  • D pour « Demandes

L’OSBD, également introduit par Marshall B. Rosenberg, correspond à une suite d’étapes. Ces étapes mises bout à bout, aboutissent à une prise de recul et une compréhension plus claire d’une situation qui nous touche émotionnellement.

Comment la CNV peut-elle sauver le couple ?

Beaucoup de couples sont en crise à cause des incompréhensions mutuelles liées à la différence de penser, de voir les choses, de fonctionner…

Dans ces moments là, chacun tente de se faire comprendre mais la manière de s’exprimer est bien souvent maladroite et met l’autre sur la défensive.

La CNV dans le couple permet de s’exprimer de manière à ce que l’autre ne se sente pas « attaqué » mais, au contraire, favorise son écoute et sa compréhension.

Ce moyen de communiquer permet de recréer un lien, une connexion qui a parfois été perdue depuis des semaines, voire des mois.

Qu’est-ce que le processus OSBD ?

De manière très synthétique, les étapes de l’OSBD peuvent être présentées comme suit :

  • Observer sans juger, ni évaluer ce que l’autre vient de dire ou de faire.
  • Exprimer, par les mots, ses Sentiments que suscite la situation (On peut également parler des émotions telles que la tristesse, la peur, la colère, la joie…).
  • Comprendre les Besoins engendrés par ces sentiments.
  • Exprimer des Demandes précises, simples et réalisables pour nourrir les besoins non satisfaits.

Cependant, je mettrais en lumière une étape cruciale qui ne fait pas partie des 4 étapes énoncées et qui pourtant est d’une importance capitale : l’intention.

Le choix des mots est important mais l’intention aura une influence sur notre langage non verbal qui représente 97% de ce qui est communiqué. Une fois que l’on a clarifié ses émotions et besoins, il est très important de clarifier son intention vis-à-vis de l’autre avant d’entamer le dialogue. Je rencontre beaucoup de personnes qui me disent “Aurélie, j’ai essayé la CNV et ça n’a pas marché”. La CNV marche ! Mais il y a des pièges à éviter et dans lesquels la plupart des personnes tombent.

La gestion des conflits grâce à la communication non violente

Les 5 pièges à éviter lorsque l’on débute la CNV dans le couple.

Disputes

Nombreuses sont les personnes qui sont désemparées par la réaction du partenaire lorsqu’elles pensent avoir bien utilisé la technique. C’est pour cela que je vais vous partager les pièges les plus fréquents dans lesquels tombent la plupart des gens et qui entraînent une réaction d’auto-défense chez les autres.

L’intention – piège n°1

Avant d’aller exprimer ce qui s’est joué en nous avec le processus OSBD, il est très important d’être au clair sur son intention. Le but de la CNV est de préserver le lien et la connexion avec l’autre. Malheureusement, certaines personnes se lancent dans le processus avec une intention de changer l’autre, d’avoir raison ou encore d’amener l’échange vers une finalité déjà choisie.

La seule manière de favoriser l’écoute et la compréhension de l’autre est de démarrer une communication sans avoir d’attentes. Juste partager son ressenti et être ouvert à la réaction de l’autre. Si vous avez pour intention de changer l’autre, d’avoir raison, de montrer qu’il a tort, ou de diriger la conversation vers un but précis que vous avez déjà défini en amont, la personne va le sentir et se braquer. Pensez donc à démarrer un échange en étant serein(e) et dans l’ouverture du cœur.

L’observation – piège n°2

Il est difficile, au départ, d’être dans l’observation neutre et concrète d’une situation qui nous touche. La plupart du temps, nous avons tendance à évaluer ou interpréter. Il faut donc apprendre à se mettre dans une position d’observateur, comme le ferait une caméra de surveillance. Une caméra n’a pas la capacité d’interpréter les choses, elle peut simplement enregistrer les sons et les mouvements. Une question qui peut aider à la prise de recul est : Qu’est-ce que j’ai vu ou entendu et qui m ‘a touché ? 

Les émotions – piège n°3

Empathie dans le couple

Certaines personnes expriment de “fausses émotions” qui sont en fait des jugements déguisés tels que : Je me sens oppressé(e), manipulé(e), pas écouté(e), pas respecté(e), humilié(e), blessé(e)… Tous ses mots insinuent que l’autre oppresse, manipule, blesse, manque de respect… Ce qui va créer une réaction d’auto-défense. Une fois que la personne se ferme, elle ne sera plus en mesure de vous offrir une pleine écoute et cherchera à se défendre par la fuite, l’attaque ou le repli sur soi. Il est donc important d’utiliser des sentiments/émotions dont nous sommes les seuls(es) responsables tels que : je me sens triste, agacé(e), angoissé(e), surpris(e), stressé(e), inquièt(e)… Pour certaines personnes, il est difficile d’identifier ses émotions. Un exercice qui peut aider consiste à se focaliser sur ses ressentis corporels : sensation de chaud/froid, les battements du coeur, noeuds, crispations, tensions, contractions dans certaines zones du corps. Nos ressentis corporels sont des messages.

Les besoins – piège n°4

Beaucoup de personnes font la confusion entre les besoins et les stratégies. Les besoins sont universels. Tout le monde sur cette planète a les mêmes besoins mais pas au même moment. Une question utile à se poser pour identifier un vrai besoin fondamental est : Est-ce que chaque être humain sur cette planète peut avoir ce même besoin ? J’ai besoin de « toi » ou j’ai besoin que tu… ne sont donc pas des besoins mais des stratégies. Par contre, une stratégie qui inclut une autre personne peut venir combler un besoin d’amour, de compréhension, de considération, de douceur, de soutien, de respect…

Les stratégies – piège n°5

Dans une vie de couple, il est normal d’avoir des attentes vis-à-vis de l’autre. Cependant, avoir trop d’attentes créent de la dépendance affective. Certaines personnes ont tendance à avoir une stratégie préférée pour combler leurs besoins qui est le/la partenaire. Sauf que l’autre a aussi ses propres besoins à satisfaire et ne peut pas être tout le temps disponible pour satisfaire nos besoins dans l’instant. C’est pour cela qu’il est essentiel pour l’harmonie et l’équilibre du couple de trouver des stratégies autonomes pour que notre bien-être et notre bonheur ne reposent pas constamment sur l’autre. Cela nécessite donc de développer son empathie face à la personne que nous aimons pour comprendre que lorsqu’elle nous dit non à notre demande, c’est parce qu’elle aussi tente de satisfaire ses propres besoins. L’empathie est une clé fondamentale à développer pour maîtriser un échange authentique et bienveillant.

La CNV dans le couple en pratique

Disputes tâches ménagères

Voici un exemple concret pour mieux comprendre comment fonctionne le processus OSBD. 

Imaginons que l’un des partenaires laisse traîner régulièrement la vaisselle sale dans l’évier. La première réaction de l’autre pourrait être de lui dire : « J’en ai marre de toujours passer derrière toi avec la vaisselle. Tu pourrais m’aider un peu ! ». Dans cette situation classique du quotidien, on a tendance à employer ce que j’appelle des activateurs de conflits : reproches, critiques, jugements… Et cela a pour conséquence d’entraîner des disputes.

Exercice de CNV avec la pratique OSBD

En appliquant le principe OSBD, c’est-à-dire la communication non violente, la conversation peut prendre une tournure complètement différente.

Un reproche ou une critique, qui en général, va créer une dispute peut alors se transformer en communication constructive.

Exemple :
« C’est la 3ème fois cette semaine que je remarque que tu mets la vaisselle sale dans l’évier au lieu de la mettre directement dans le lave-vaisselle. Je me rends compte que ça m’agace car j’ai besoin d’ordre, de rangement et surtout de soutien. Est-ce que tu serais d’accord, lorsque tu finis de manger, de mettre directement la vaisselle sale dans le lave-vaisselle, s’il te plait ? »

OBSERVATION (NEUTRE ET CONCRÈTE):
« C’est la 3ème fois cette semaine que je remarque que tu mets la vaisselle sale dans l’évier au lieu de la mettre directement dans le lave-vaisselle. »

SENTIMENT :
« Je me rends compte que ça m’agace… »

BESOIN :
« … car j’ai besoin d’ordre, de rangement et surtout de soutien. »

DEMANDE :
« Est-ce que tu serais d’accord, lorsque tu finis de manger, de mettre directement la vaisselle sale dans le lave-vaisselle, s’il te plait ? »

Aussi simple que cela puisse paraître, cet exemple illustre la mise en application de la démarche OSBD. Cependant, ce qui parait simple n’est pas forcément facile. Cela demande de la pratique et de la patience pour maîtriser cet art qui permet de favoriser l’ouverture des cœurs.

Qu’attendre de la CNV dans le couple (Communication non violente) ?

Communication couple

Dans une relation de couple, il peut y avoir des tensions ou des désaccords et c’est normal. Mais, dans certains cas, les difficultés de communication vont crescendo et aboutissent en disputes ou en conflits qui perdurent dans le temps. Les bénéfices de la CNV dans le couple ont été démontrés. Lorsque la communication non violente est mise en pratique de manière juste, elle permet d’éviter de mettre l’autre sur la défensive, de favoriser l’écoute et la compréhension du partenaire. Cela crée plus de partages, d’intimité et de complicité.

D’abord, la CNV se base sur des éléments factuels et non sur l’évaluation ou l’interprétation de la situation. Ensuite, elle implique la faculté à identifier l’émotion que la personne ressent en lien avec la situation en cours. Puis, la CNV permet à l’émetteur d’exprimer son besoin de manière claire et précise. Enfin, les deux partenaires sont en mesure d’échanger sur un besoin réel et d’outrepasser une situation difficile pour discuter, ensemble, des solutions à mettre en œuvre en réponse aux besoins exprimés.

La CNV pour prendre soin de tous types de relations

En outre, si la CNV est bénéfique aux relations de couple, elle peut également être mise en pratique au quotidien, au travail, en famille ou même entre amis. En réalité, la CNV est un outil de communication qui se présente comme une technique permettant de mieux gérer ses émotions et de se développer sur le plan personnel grâce à l’écoute et la compréhension de nos modes de fonctionnement en tant qu’être humain. C’est pour cela que je préfère parler de la CNV comme un art de vivre.

La CNV contribue à forger une connexion et un dialogue sain et apaisé. Elle aboutit à une solution gagnant-gagnant dans laquelle chacun sort satisfait. En effet, sur la base d’un constat factuel, chacun apprend à développer la compréhension de soi et de l’autre, à exprimer ses sentiments et besoins mutuels. Grâce à la CNV, on peut enfin exprimer ce que l’on ressent en toute authenticité et demander à l’autre s’il serait d’accord de contribuer à satisfaire nos besoins : un élément essentiel pour toutes les relations qui comptent à nos yeux.

Comment gérer le manque de communication ?

Il arrive aussi que l’on soit en couple avec une personne qui ne veut pas communiquer et d’avoir cette sensation de faire fasse à un mur.

Cela peut venir de l’éducation ou de blessures du passé qui entrainent l’autre à ne pas se livrer. Certaines personnes ont du mal à être vulnérables car cela peut être perçu (à tord) comme une marque de faiblesse. D’autres ont peur de se livrer par peur que l’on retourne ensuite leurs propos contre eux/elles.

Il arrive aussi qu’une personne se renferme dans le mutisme à force de recevoir régulièrement des critiques, des reproches, des jugements…

Il faudra donc faire preuve de patience pour réussir à communiquer de manière bienveillante et faire en sorte que l’autre se sente en sécurité et à l’aise pour parler. Faire preuve de tolérance et respecter le rythme de l’autre car nous n’avançons pas tous au même rythme.

Comment apprendre à communiquer dans mon couple (en CNV) ?

Spécialiste du couple harmonieux depuis 2015, j’accompagne les femmes à développer l’art de communiquer de cœur à cœur avec leur partenaire pour plus d’harmonie dans le couple. Les disputes de couple, l’incompréhension et la dépendance affective font partie des sujets qui affectent bon nombre des personnes que j’accompagne. 

Souhaitez aller plus loin pour savoir comment retrouver de l’harmonie au sein de votre couple ?

Si c’est le cas, je vous invite à vous inscrire gratuitement à ma prochaine conférence en ligne, en cliquant sur le lien ci-dessous.

>>> “Comment communiquer de coeur à coeur avec son partenaire pour créer plus d’harmonie dans le couple”

Dans cette conférence en ligne OFFERTE, vous découvrirez :

  • Pourquoi malgré le fait que vous vous aimez, vous en arrivez à vous déchirer et comment y mettre fin
  • 3 grandes erreurs que la majorité des couples font sans le savoir, qui tuent l’amour et entraînent la séparation
  • Les 3 piliers de la Reliance Amoureuse qui permettent de construire un couple harmonieux et épanouissant
  • Comment éviter de reproduire indéfiniment les mêmes schémas relationnels qui font souffrir.

Laisser un commentaire